La grande pyramide : transition entre le Levant et le Couchant

Colline de béton :

Jean Balladur ne voulait pas de constructions hautes à cet emplacement

 

 

Magnifique ouvrage du C.A.U.E. de l'Hérault réalisé en 1994 sous la conduite d'Odile Besème, et préfacé par Jean Baladur.

 

Extrait :

 

"La grande pyramide, haute de 15 étages, présente des formes courbes vers l'ouest et des formes plus rigides vers l'est ; c'est ainsi qu'elle forme la transition entre le quartier du Levant et celui du Couchant"

 

Ceux qui veulent faire de leur "colline de béton" l'élément de transition entre le Levant et le Couchant n'ont donc pas compris l'esprit qui a guidé l'oeuvre de Jean Balladur : la grande pyramide se suffit à elle-même comme transition entre le masculin et le féminin...

 

 

Ci-dessous cette esquisse symbolise à elle seule l'oeuvre de Jean Balladur :

La grande Motte est une oeuvre d'art.

 

 

 

 

                                   On ne dessine pas sur une oeuvre d'art

 

C'est pourtant ce que l'architecte François Leclercq a fait en se permettant de reprendre l'oeuvre de Jean Balladur et en expliquant (dans le texte) :

 

"L'illustre silouhette sur laquelle on s'est penché, c'est lidée en photographiant ma main en train de dessinner ça, c'est à dire on va fabriquer une grande colline, continuer dans cette géomorphologie c'est à dire dans ce système qui fasse que les formes soient toujours en rapport avec les silouhettes, la sky line, la géographie..."

 

Tout ça est bien pompeux...tout ça  pour nous vendre le concept de la "colline de béton" avec la construction de 550 logements en lieu et place de la zone artisanale actuelle !

 

 

La colline de béton

 

Les esquisses qui nous ont été présentées le 2 juillet montrent une multitude de tours beaucoup plus basses que la grande pyramide... mais il est écrit sur le site officiel projetvilleport.fr : "Le point haut ne doit pas dépasser la grande pyramide..."

 

Il est donc clair qu'un ou plusieurs immeubles créés à cet emplacement auront des hauteurs très proches ou égales à la grande pyramide.

 

Jean Balladur ne voulait pas de constructions hautes à cet emplacement et s'il avait prévu des volumes bas (à hauteur d'arbres), c'était pour mieux faire disparaître les bâtiments prévus dans cette zone.

 

Ce faisant il différenciait bien le Levant et le Couchant, les constructions "masculines" et "féminines".

Cela lui permettait aussi de mieux faire émerger "son signal" : la grande Pyramide, caractéristique essentielle de notre paysage urbain. En effet, ainsi,  il accentuait visuellement sa hauteur, et la rendait bien plus reconnaissable, notamment du large, pour signaler LA GRANDE MOTTE aux plaisanciers.

 

_______________

 

 

Vous êtes comme nous, vous aimez La Grande Motte,

Vous êtes comme nous vous aimez l'oeuvre de Jean Balladur,

Vous êtes comme nous, vous ne voulez pas laisser

La Grande Motte aux mains des bétonneurs...

Venez rejoindre la Vigie citoyenne grand mottoise



Ajouté le 10/08/2018 par Daniel Jourde - 3 réactions

Les réactions

Avatar Annie Bianchi

Bravo à la vigie, je partage totalement l'angle d'attaque que vous abordez!!
La colline de béton est une ineptie totale. Quand dans ses discours le maire cite Balladur à chaque phrase, le minimum est de respecter son œuvre.Merci.

Le 12-08-2018 à 10:29:13

Avatar hubert rendu

respecter le cahier des charges de Balladur.
Le plus intelligent serait de releir le grand Travers à sa ville Et qu'on ne vienne pas nous parler de zone protégée (voir le massacre de la végétation par la poussiere du parking des plages, entre carnon et le grd travers) car quand on veux on peux.

Le 12-08-2018 à 07:30:59

Avatar Jean-Claude LACOMBE

Il faut continuer pour que l'oeuvre de Jean BALLADUR ne soit pas défigurée;

Le 11-08-2018 à 21:46:41

Réagir


CAPTCHA