jean Balladur TRAHI par ceux qui le couvrent de louanges

 

« Trahison, quai du déshonneur, enfermement, saccage du patrimoine, dévalorisation de nos biens, endettement, pression fiscale… », telles sont les condamnations entendues à propos du projet « ville-port » présenté à la presse le 31 octobre par le maire de la ville.

Les mots sont durs et traduisent d’abord la forte réprobation d’un projet établi hors de la concertation préalable pourtant promise aux Grand-Mottois lors de l’élaboration du PLU. Ils reflètent aussi les ressentiments à l’égard de décideurs qui paraissent s’acharner à dévaloriser l’œuvre majeure de Jean Balladur afin de livrer tous les quartiers à la cupidité de promoteurs dont l’appétit s’aiguise à l’approche du bord de mer. Ils expriment enfin les craintes liées à la débauche financière prévisible dans les prochaines années.

Détachée des joutes politiciennes, La Vigie Citoyenne Grand-Mottoise partage bien de ces réactions mais essaie de porter un jugement objectif sur l’ensemble du projet :

                                                                     Lire la suite : cliquez ICI

 



Ajouté le 12/11/2017 par Claude DELHOUME - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA