Notre objectif :

Défendre l'identité urbaine, architecturale et environnementale de la ville de LA GRANDE MOTTE,

identité fondatrice de la qualité de vie dans cette cité.

Les membres fondateurs de notre association et ses animateurs n'ont aucune ambition politique locale. Ils ne combattent ni un homme ni son équipe. Très attachés aux grandes lignes urbanistiques, architecturales et environnementales de La Grande Motte, telles que définies par Jean BALLADUR, concepteur de la station, ils entendent sauvegarder l'art de vivre dans le cadre exceptionnel où ils ont choisi de vivre.

Leurs publications ne laisseront aucune place aux attaques partisanes. L'intérêt commun est leur seul objectif. Cela ne devrait inquiéter aucune personne de bonne volonté.

Vers une diminution importante des places de parking autour du port !!!

 

Conséquence : vers la suppression des places réservées aux plaisanciers !!!

 

Lors de la présentation du projet ville/port du 2 juillet, ce point a été traité de façon particulièrement ambigüe.

 

Les plans fournis en annexe au dossier public du concours ville/port étaient quant à eux beaucoup plus explicites :

 

Exemple du quai Pompidou (pièce 5998) :

                                                                      

 

Le texte d’accompagnement de ce dossier de concours indique que les terrasses des cafés et restaurants seraient installées à l’emplacement des Parkings en face des terrasses actuelles situées de l’autre coté de l’Avenue Pompidou (la construction des toilettes des Plaisanciers à un emplacement surprenant, dans l’axe de la Rue du Port, semble avoir été anticipée : c'est la seule localisation qui ne gène pas les extensions de terrasses des Cafés et Restaurants sur le parking actuel).

 

C'est tout autour du port que les places de parking vont soit disparaître, soit diminuer de manière drastique : Esplanade Maurice Justin, Quai Pompidou, Quai Tabarly, Terre-plein Ouest.

Nous sommes tous concernés par un tel projet : habitants, commerçants, visiteurs et plaisanciers.

 

 

Les plaisanciers particulièrement impactés par  ce projet

 

Il est indiqué sur le site projetvilleport.fr que parmi les objectifs fixés figure :

 "La satisfaction des besoins de l’ensemble des plaisanciers y compris pour ceux des futurs anneaux, tout en réfléchissant aux solutions de foisonnement" ...foisonnement signifiant qu'il s’agit de la répartition des besoins entre les commerces, les logements et les plaisanciers.

 

En fait sans le dire clairement, il s'agit d'une mutualisation des parkings restants, avec toutes les conséquences que cela aura pour les usagers du port.

L’accès aux bateaux serait organisé par des points de dépose rapide avec bornes lumineuses chronométriques (comme il en existe à proximité de l'hôtel Mercure).

 

La concertation doit débuter le 2 octobre : elle doit aussi porter sur les parkings réservés aux plaisanciers en tenant compte du ratio indiqué par les services du port, à savoir 1 emplacement pour 3 Bateaux.

 

Les usagers du port doivent aussi se mobiliser.

Il ne manquerait plus que les cotisations annuelles augmentent de manière substantielle, et ce serait pour eux la double peine...



Ajouté le 21/09/2018 par Daniel Jourde - 4 réactions

La liberté d'expression mise à mal à La Grande Motte

 

 

Ce dimanche 9 septembre, nous diffusons un bulletin d'information sur la voie publique, à l'entrée du marché, concernant la position de la Vigie citoyenne opposée à ce projet Ville/port.

 

Deux agents de la police municipale interviennent vers 10 heures 30, et nous demandent de stopper immédiatement cette diffusion (sur cette photo, interpellation de Daniel Jourde, président de la Vigie citoyenne).

 

C'est en s'appuyant sur un arrêté très ancien, datant de René Couveinhes, que cette décision a été prise.

 

                                                                       

Il ne fait aucun doute que la police municipale était envoyée sur ordre du maire

 

Nous avons fait remarquer aux policiers que la loi*, au nom de la liberté d'expression, avait considérablement évolué et permettait de diffuser sur la voie publique, sauf en cas de trouble à l'ordre public... ce qui n'était à l'évidence pas le cas.

 

Contraints par la police municipale de stopper notre diffusion, les adhérents de la Vigie citoyenne présents ont décidé d'arrêter la distribution de leur bulletin d'information.

 

Notre association avait également essuyé un refus de la municipalité pour participer, ce même jour du 9 septembre, au Boulevard des associations.

 

La Vigie citoyenne est une association de loi 1901, créée en 2016, et dont le seul objet est de défendre l'identité urbaine, architecturale et environnementale de la ville de LA GRANDE MOTTE.

 

Un très mauvais signe du maire, Stéphan Rossignol, à l'aube de la concertation sur le projet ville/port.

 

Notre traduction : "je veux bien vous écouter, mais à condition que vous soyez de mon avis...".

 

* La loi de simplification du droit du 9 décembre 2004 a eu pour conséquence que la diffusion sur la voie publique est désormais libre, sauf bien entendu si les tracts contiennent des informations sanctionnées par le code pénal (incitation à commettre des crimes ou des délits telle que l’incitation à la haine raciale)

 

Affaire à suivre...

 

 

Document diffusé le 9 septembre sur la voie publique : Aucune outrance, que des arguments...

 



Ajouté le 14/09/2018 par Daniel Jourde - 2 réactions

Conche d'un côté, pyramide de l'autre

 

La Grande Pyramide, œuvre de Jean Balladur, est remarquable à plus d'un titre.

 

 

Photo prise à l'entrée du port sur l'esplanade de la capitainerie

 

C'est le signal majestueux que l'on voit de loin, à la fois des terres et de la mer.

C'est l'amer que les marins découvrent en premier, en s'approchant de La Grande Motte.

 

La Grande Pyramide, est la caractéristique essentielle de notre paysage urbain.

 

De l'entrée du port, on voit bien cette architecture remarquable, avec d'un côté un rappel des pyramides, l'esprit masculin, et de l'autre des conches, l'esprit féminin...telle que définie par Jean Balladur lui-même.

 

Le côté féminin, avec le rappel des conches

La Grande Pyramide s'ouvre sur le Couchant par une demi-conche

 

Le côté masculin avec le rappel des pyramides

 

Pour s'ouvrir sur le Levant Jean Balladur a dessiné une demi-pyramide

 

C'est donc bien la Grande Pyramide

qui fait la jonction entre le Levant et le Couchant

 

Vouloir construire "une colline de béton", entre la Grande Pyramide et le Couchant, composée de multiples tours, dont certaines auraient des hauteurs très proches de la Grande Pyramide, ne correspond pas à l'esprit qui a guidé Jean Balladur.

 

 

La construction de hautes tours à proximité de la Grande Pyramide contribuerait à défigurer

cette œuvre magistrale qu'est La Grande Motte

 

 



Ajouté le 19/08/2018 par Daniel Jourde - 4 réactions - Projet ville/port

Colline de béton :

Jean Balladur ne voulait pas de constructions hautes à cet emplacement

 

 

Magnifique ouvrage du C.A.U.E. de l'Hérault réalisé en 1994 sous la conduite d'Odile Besème, et préfacé par Jean Baladur.

 

Extrait :

 

"La grande pyramide, haute de 15 étages, présente des formes courbes vers l'ouest et des formes plus rigides vers l'est ; c'est ainsi qu'elle forme la transition entre le quartier du Levant et celui du Couchant"

 

Ceux qui veulent faire de leur "colline de béton" l'élément de transition entre le Levant et le Couchant n'ont donc pas compris l'esprit qui a guidé l'oeuvre de Jean Balladur : la grande pyramide se suffit à elle-même comme transition entre le masculin et le féminin...

 

 

Ci-dessous cette esquisse symbolise à elle seule l'oeuvre de Jean Balladur :

La grande Motte est une oeuvre d'art.

 

 

 

 

                                   On ne dessine pas sur une oeuvre d'art

 

C'est pourtant ce que l'architecte François Leclercq a fait en se permettant de reprendre l'oeuvre de Jean Balladur et en expliquant (dans le texte) :

 

"L'illustre silouhette sur laquelle on s'est penché, c'est lidée en photographiant ma main en train de dessinner ça, c'est à dire on va fabriquer une grande colline, continuer dans cette géomorphologie c'est à dire dans ce système qui fasse que les formes soient toujours en rapport avec les silouhettes, la sky line, la géographie..."

 

Tout ça est bien pompeux...tout ça  pour nous vendre le concept de la "colline de béton" avec la construction de 550 logements en lieu et place de la zone artisanale actuelle !

 

 

La colline de béton

 

Les esquisses qui nous ont été présentées le 2 juillet montrent une multitude de tours beaucoup plus basses que la grande pyramide... mais il est écrit sur le site officiel projetvilleport.fr : "Le point haut ne doit pas dépasser la grande pyramide..."

 

Il est donc clair qu'un ou plusieurs immeubles créés à cet emplacement auront des hauteurs très proches ou égales à la grande pyramide.

 

Jean Balladur ne voulait pas de constructions hautes à cet emplacement et s'il avait prévu des volumes bas (à hauteur d'arbres), c'était pour mieux faire disparaître les bâtiments prévus dans cette zone.

 

Ce faisant il différenciait bien le Levant et le Couchant, les constructions "masculines" et "féminines".

Cela lui permettait aussi de mieux faire émerger "son signal" : la grande Pyramide, caractéristique essentielle de notre paysage urbain. En effet, ainsi,  il accentuait visuellement sa hauteur, et la rendait bien plus reconnaissable, notamment du large, pour signaler LA GRANDE MOTTE aux plaisanciers.

 

_______________

 

 

Vous êtes comme nous, vous aimez La Grande Motte,

Vous êtes comme nous vous aimez l'oeuvre de Jean Balladur,

Vous êtes comme nous, vous ne voulez pas laisser

La Grande Motte aux mains des bétonneurs...

Venez rejoindre la Vigie citoyenne grand mottoise



Ajouté le 10/08/2018 par Daniel Jourde - 3 réactions

La démocratie locale mise à mal

 

En effet le projet ville/port qui vient d'être présenté à la population ce 2 juillet a été concocté en tout petit comité. Certains membres de la majorité actuelle se plaignent en "off " du manque de transparence et de concertation face à de telles décisions.

 

Or il s'agit d'un projet d'une importance capitale concernant l'avenir de notre station balnéaire. Ce dessein va structurer La Grande Motte pour des décennies et avoir un impact conséquent, y compris sur le plan financier, pour tous les grands mottois.

 

Ce projet d'une telle ampleur n'a jamais été soumis au suffrage universel des habitants de la Grande Motte.

 

Dans le programme 2014 / 2020 de l'équipe en charge de la gestion, pas un mot sur un éventuel projet ville/port, pas un mot sur le déménagement de la zone artisanale sur l'esplanade Beaumel et pas un mot sur la construction de 500 à 550 logements en lieu et place de la zone artisanale ainsi libérée.

 

 

Seuls figuraient dans le programme de 2014 ces deux encarts :

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y avait certes l'idée d'agrandissement du port côté EST *, mais jamais, nous disons bien jamais, il n'avait été question d'un projet ville/port d'une telle ampleur... avec toutes les conséquences architecturales, environnementales et financières que cela va entraîner pour La Grande Motte et ses habitants.

 

 

Pour la Vigie Citoyenne Grand Mottoise

Le président

Daniel Jourde

 

 

* Pour mémoire le projet d'agrandissement du port sur lequel se sont prononcés les citoyens Grands Mottois lors des dernières élections de 2014 (projet immédiatement mis à mal puisque dès décembre 2014 un tout autre projet apparaissait) :

 



Ajouté le 28/07/2018 par Daniel Jourde - 5 réactions

1 2   Page suivante