Le projet ville-port de la municipalité

Le projet « ville-port » de la municipalité

 

Il consiste à lier une extension des capacités du port de plaisance (400 anneaux) à une opération immobilière lourde (500 à 600 logements) censée financer en partie l’aménagement du port et le développement des entreprises installées actuellement sur la zone portuaire. Le zonage imaginé par les services municipaux suppose :

La création d’un bassin de 6 hectares à l’Ouest du port actuel (600 anneaux nouveaux)

Le comblement de 1,93 hectare du port existant, afin d’accroître le terre-plein Ouest, ou Esplanade Baumel (193 anneaux supprimés)

Le transfert de toutes les entreprises implantées sur la zone portuaire (à l’exception du magasin Lidl) vers ce terre-plein agrandi, en consacrant 12 à 13 millions à ce transfert et à la construction de hangars industriels et commerciaux qui feraient plus que doubler les bâtiments de ces entreprises.

La suppression du grand parking gratuit implanté sur le terre-plein Ouest et qui accueille notamment les jeunes sportifs adeptes du kite-surf, ainsi que des salons spécialisés (multicoques, plages…), mais aussi de nombreux plaisanciers.

L’implantation de nouvelles résidences sur la place libérée par les entreprises transférées, le terrain étant vendu à prix fort aux promoteurs qui devraient admettre 30 % de logements locatifs sociaux dans leurs programmes.

La création d’une plage de 2 hectares à l’Est du port, le long de l’esplanade Justin.

Le réaménagement de divers parkings et avenues ( quai Tabarly, quai Pompidou), l’esplanade Justin accueillant la station de pompage du système de thalasso-thermie destiné à la climatisation de divers immeubles, et perdant ainsi quelques places de parking.

 

Les cartes ou schémas ci-après situent et illustrent les évolutions impliquées par ce projet.

 

 

 

 

 


Réagir


CAPTCHA