Notre objectif :

Défendre l'identité urbaine, architecturale et environnementale de la ville de LA GRANDE MOTTE,

identité fondatrice de la qualité de vie dans cette cité.

Les membres fondateurs de notre association et ses animateurs n'ont aucune ambition politique locale. Ils ne combattent ni un homme ni son équipe. Très attachés aux grandes lignes urbanistiques, architecturales et environnementales de La Grande Motte, telles que définies par Jean BALLADUR, concepteur de la station, ils entendent sauvegarder l'art de vivre dans le cadre exceptionnel où ils ont choisi de vivre.

Leurs publications ne laisseront aucune place aux attaques partisanes. L'intérêt commun est leur seul objectif. Cela ne devrait inquiéter aucune personne de bonne volonté.

 

« Trahison, quai du déshonneur, enfermement, saccage du patrimoine, dévalorisation de nos biens, endettement, pression fiscale… », telles sont les condamnations entendues à propos du projet « ville-port » présenté à la presse le 31 octobre par le maire de la ville.

Les mots sont durs et traduisent d’abord la forte réprobation d’un projet établi hors de la concertation préalable pourtant promise aux Grand-Mottois lors de l’élaboration du PLU. Ils reflètent aussi les ressentiments à l’égard de décideurs qui paraissent s’acharner à dévaloriser l’œuvre majeure de Jean Balladur afin de livrer tous les quartiers à la cupidité de promoteurs dont l’appétit s’aiguise à l’approche du bord de mer. Ils expriment enfin les craintes liées à la débauche financière prévisible dans les prochaines années.

Détachée des joutes politiciennes, La Vigie Citoyenne Grand-Mottoise partage bien de ces réactions mais essaie de porter un jugement objectif sur l’ensemble du projet :

                                                                     Lire la suite : cliquez ICI

 



Ajouté le 12/11/2017 par Claude DELHOUME - 0 réaction

Fidèle à sa vocation, la Vigie Citoyenne Grand-Mottoise vous informe : 

 

Octobre 2017 : Le grand-œuvre de Jean Balladur saccagé.

 

Le 27 juillet 2017, la municipalité a publié au Journal Officiel son appel à candidatures pour la maîtrise d’œuvre de son projet « ville-port ». Lors de l’élaboration du PLU, le maire avait promis une consultation préalable des Grand-Mottois. La réalité est toute différente : Aucune concertation préalable avec les habitants ou même les membres du Conseil Municipal. Seul le conseil de la régie du port a bénéficié d’une information sans pouvoir peser sur le contenu du projet… Le 25 octobre, une commission va « choisir sur dossier » quatre équipes d’architecture parmi tous les candidats ; les cabinets retenus auront six mois pour mettre au point leurs projets ; au printemps 2018, un concours les départagera. Les trois projets écartés seront rémunérés forfaitairement à hauteur de 40 000 € chacun.  

A très grands traits, quelle est la commande de la mairie ?….    lire la suite

 

 



Ajouté le 20/10/2017 par C Delhoume - 0 réaction